Quel autre film que Bumblebee pouvait se preter le mieux a des articles « Bande originales » dans la mesure ou outre se concentrer via un vehicule qui parle via Plusieurs chansons se deroule au sein des 80’s, periode de tubes a foison que le jeune public redecouvre actuellement.

March 18, 2022 Off By Virgil Olson

Quel autre film que Bumblebee pouvait se preter le mieux a des articles « Bande originales » dans la mesure ou outre se concentrer via un vehicule qui parle via Plusieurs chansons se deroule au sein des 80’s, periode de tubes a foison que le jeune public redecouvre actuellement.

Alors petit tour d’horizon de votre revival.

Le premier groupe mis c’est parti porte bien son nom vis-a-vis du film et se nomme « The cars » soit « La voiture » ! Ils paraissent via la bande originale avec la chanson Let’s go

Bien que se deroulant au sein des 80’s, votre titre remonte en fait a 1979 et figure sur le second opus du groupe nomme Candy-o. Bien que present sur le second album du groupe, c’est le premier vrai tube de ce dernier puisque jusqu’alors ils n’etaient gui?re parvenus a entrer au top 20 US.

La chanson suivante reste un petit tube que l’on reprend ravissement a ecouter bien aujourdhui : Dance Hall Days de Wang Chung.

Correctement que reconnu aujourd’hui comme un tube, le titre a pourtant joliment flope a une sortie puisque ne parvenant jamais a atteindre le top 20 UK pourquoi pas. En realite il a gagne en popularite au sein des boites de nuits ou il est joue en masse.

Place dorenavant a Sammy Hagar et le titre I can’t drive 55 publie en 1984. Populaire en solo, il va i?tre devenu le leader du groupe Van Halen de 85 a 96 avant une comeback entre 2003 et 2005.

Moins tudesque, I can’t wait de Nu Shooz reste aussi dans l’album.

Ce titre fait partie des cartons au cours de une sortie, mais pratiquement oublies aujourd’hui. Ca remonte a 1986.

Petit hommage ensuite au film The Transformers: The Movie remontant a 86 avec The touch interprete par Stan Bush. Le titre est a l’epoque sur la bande attrayante de votre film

Petit retour en arriere… en 1972, Lyn Collins sort Think about it, chanson qui sera semplee plus tard avec de tres nombreux artistes comme Fergie, Mr Oizo, Snoop Dogg, Kid Rock ou encore R.E.M.

Notre bande originale de Bumblebee reste tres variee, preuve en est avec la presence du titre Hip Hop old school It takes two par Rob Base & DJ EZ Rock et dont forcement vous connaissez en part puisque semple a fond par maints artistes avec.

Notre futur titre n’est nullement issus Plusieurs 80’s, mais bien de 1963. Notre tube suivant reste Walk like a man de Frankie Valli & The Four Seasons bien connu des fans de Dirty Dancing.

Dernierement on a pu entendre la chanson au film Jersey Boys qui racontait le quotidien de Frankie Valli. Lors de sa sortie, le titre resta 1er pendant 3 semaines !

Notre titre suivant reste amusant de par le titre quand on connait Bumblebee qui n’a aucun voix sans sa radio… j’ai envie parler du titre I Can’t Live Without my Radio de LL cool J.

C’est avec ce titre que l’on a vraiment trouve LL cool J qui presentait ainsi le premier album Radio en 1985.

Place dorenavant a Oingo Boingo et le titre Weird Science.

Si vous ne savez gui?re qui se cache derriere ce groupe… Il s’agit du celebre compositeur Danny Elfman. Celebre Afin de avoir compose la BO des grands Burton tels que Batman, Edward a toutes les mains d’argent, Mars attack puis d’autres films comme Dolores Claiborne etc.

Groupe mythique, nos Tears for fears avaient un place sur la BO de la video. Le titre suivant remonte a 1985

Le titre suivant reste connu de tous, mais peut-etre jamais dans cette version

C’est Indeniablement Sam Cooke qui reprend ici Unchained Melody, le celebre tube repris entre autre par les Righteous brothers. A avouer que la chanson aurait ete reprise plus de 1500 fois a ce jour !

Veritable symbole en generation 80’s, environs 80% en population mondiale doit connaitre Never donna give you up de Rick Astley

Publiee en 1987, Cela reste le premier single du premier album de Rick ashley. Et le moins que l’on puisse dire est que debuter avec du culte… Cela aide !

Un peu moins connu et pourtant, une tres jolie chanson. Girlfriend in a coma par The smiths est propose ici aussi.

Ce titre est le premier single extrait du dernier et ultime album du groupe avant la separation. Cette chanson accelera la separation du groupe puisque apres avoir propose une reprise de Cilla Black sur le single, Johnny Marr qui ne voulait aucun ce conseil a claque la a en disant que c’etait la goute de trop !

Present aussi sur la bande originale, le tube indemodable Take on me de A-ha que l’on ne propose plus.

Bien connu aujourd’hui, le titre Take on me est sorti dans 3 versions differentes avant de connaitre le succes.

Le titre suivant est un clin d’oeil a toutes les 80’s et plus particulierement au film Breakfast club dans lequel etait joue cette chanson.

J’ai chanson Don’t you (Forget me) a ete composee specialement pour Breakfast Club et en est devenu le titre principal.

On vous le disait, la BO de Bumblebee est variee… Et comprend aussi d’la country !

All my ex’s lives in Texas est interprete via George Strait. Notre titre remonte en 1987 et a rei§u a l’interprete une nomination aux Grammy en 88 comme meilleure performance vocale country.

Plus pop, Steve Winwood et Higher Love.

Pour l’anecdote, la voix feminine du titre est assuree via Chaka Khan. Notre single remonte a 1986

Autre clin d’oeil a un moment important des 80’s, le generique d’une serie tele Cheers.

Etrangement et bien que la serie est populaire a le arrivee, le generique n’a jamais fonctionne en radio. Effectivement le single n’a pas rencontre le succes.

Publie en 1982 et 3 longues annees plus tard a toutes les US, Save a payer for me de Duran Duran est devenu un gros carton a sa sortie en Japon, mais aussi en france.

Groupe mythique des 80’s et encore en activite, Bon Jovi est present sur la bande attrayante via le single Runaway.

Notre titre a ete entendu ils font minimum egalement dans la bande originale d’une serie Stranger things. Il s’agit trop premier single du groupe annonciateur de l’excellent premier album eponyme de 84.